2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Restauration de la lande de Crano

La disparition des landes bretonnes est à l’oeuvre depuis les années 60.  La Fédération Des Chasseurs du Morbihan met en oeuvre un programme de restauration, d’entretien et de valorisation d’une lande au lieu dit « le Crano » dans le Morbihan.

Caractéristique des paysages bretons, la lande est un habitat à forte valeur patrimoniale en régression à l’échelle européenne. Cette régression est une des conséquences directes de l’évolution des pratiques agricoles. Autrefois les landes étaient exploitées par les agriculteurs bretons, soit en faisant paître leur bétail soit par fauche avec exportation pour apporter de la litière à leurs bêtes. Cette pratique a disparu au milieu du 20ième siècle.

La lande sèche du Crano, classée Espace Naturel Sensible d’une surface de 70 hectares est aujourd’hui gérée par la Fédération des chasseurs du Morbihan. Un plan de gestion réalisé en 2014 met en évidence le caractère dégradé de la lande. Différentes actions de restaurations, de suivis naturalistes et de communications sont ainsi programmées pour les années à venir.

 

En 2020, première année du projet, les actions se sont portées sur 2 axes :

  1. Opération de restauration d’habitat. ces dernières permettent  :

♦ La restauration des habitats de Landes dégradées.

En 2020 des actions de restauration ont été réalisées une surface de 8 hectares. Des opérations de broyage forestier, d’étrépage et des passages aux rouleaux brise-fougères ont été effectuées. Elles permettront à la flore endémique de la Lande (bruyère, ajoncs, callune) de se développer à nouveau.

♦ La préservation des reliques de landes sèches

♦ La conservation des boisements reconnus d’intérêt européens

  1. Réalisation des premiers suivis de biodiversité par le suivi des populations de :

♦ Lapins de garenne

♦Engoulevents et oiseaux communs nicheurs

 

La Fédération Départementale des Chasseurs du Morbihan poursuit son travail sur ce secteur. Une seconde année de projet « écocontribution » est programmée pour la fin du mois de janvier 2021.

 

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité