Promeneurs, randonneurs, vététistes, cavaliers et chasseurs

Si vous en avez la possibilité, essayez de modifier votre itinéraire.

… parcourent les mêmes sentiers et chemins, en accord avec les propriétaires fonciers et chacun selon les règles propres à son activité. Tous aspirent à exercer leur loisir dans des conditions de sécurité, de quiétude et de bonne cohabitation et ce, dans un environnement préservé.

Certains peuvent le pratiquer tous les jours de l’année et les chasseurs sont eux-mêmes astreints à pratiquer uniquement le week-end et, certains jours de la semaine de septembre à mars. La chasse anticipée peut aussi se pratiquer dès le mois de juin, pour assurer une régulation du grand gibier.

Si vous entendez des coups de fusil, des chiens de chasse aboyer, des chasseurs : vous êtes vraisemblablement à proximité d’une battue de chasse collective.

Si vous en avez la possibilité, essayez de modifier votre itinéraire (en veillant toutefois à éviter de traverser la battue) et de choisir un autre lieu de promenade.

Nos campagnes sont de plus en plus fréquentées. Plutôt que de morceler les territoires dans l'espace et dans le temps pour la pratique d'une activité au détriment d'une autre, il convient de trouver des solutions de cohabitation durable sur ces espaces naturels, dans le respect du droit de propriété et de la réglementation en vigueur. Chacun doit consentir à un effort commun, c'est ce qu'on appelle le bien-vivre ensemble.
André Mugnier, Président du groupe national de travail "Accès et Cohabitation des Espaces Ruraux"

Scanner notre QR Code et recevez toutes les consignes de sécurité sur votre smartphone

Dans tous les cas, nous vous recommandons :

  • Faites connaître votre présence en vous signalant au premier chasseur rencontré sur la ligne de battue, tout en essayant de ne pas perturber la chasse.
  • Faites-vous voir en vous mettant dans un endroit dégagé, ne vous cachez pas.
  • Faites-vous entendre en parlant, en sifflant éventuellement ou en actionnant votre sonnette (pour les vélos).
  • Regroupez-vous (si vous êtes plusieurs) et placez-vous dans un endroit le plus découvert possible.
  • Restez sur les sentiers ou « monotraces » et ne vous aventurez pas hors-sentiers. Les chasseurs s’attendent plus à rencontrer des randonneurs sur les sentiers qu’en dehors.
  • Si vous avez un chien, tenez le en laisse ou gardez le au pied.
  • Une fois qu’un chasseur (ou plusieurs) vous a vu, allez à sa rencontre.
  • Pour en savoir plus sur le déroulement de la battue en cours, demandez-lui où se déroule la chasse ? S’il y a d’autres chasseurs. S’il y a des zones à éviter et des zones où vous pouvez aller tranquillement. ? Combien de temps va durer la chasse ?
  • Et finalement en fonction de ces renseignements, par mesure de vigilance éloignez-vous progressivement de la battue en cours.

Plus généralement courtoisie et sourire restent de mise.

Consignes plus générales en matière de cohabitation avec les chasseurs « sur le chemin du bien vivre ensemble !»

  • Prenez connaissance des indications à l’entrée des forêts domaniales et communales avec les dates de chasse.
  • Soyez visibles, notamment en portant des vêtements ou sacs de couleurs vives.