Acte fort de la réforme de la chasse de juillet de 2019, la gestion adaptative des espèces chassables ou non, est devenue, par cette loi, une réalité de principe. A ce jour ce sont près de 50 000 chasseurs qui ont ouvert leur compte sur ce carnet de chasse numérique. Cette initiative est unique en Europe.

L’ensemble des données générée par cette application améliore également la connaissance des espèces et de leurs migrations.

Sans nier les réticences qui perdurent dans le milieu scientifique français, cette gestion adaptative est appliquée depuis une vingtaine d’année aux Etats-Unis et au Canada. L’utilisation de l’application smartphone développée par la FNC depuis 2018, ChassAdapt, qui gagne en efficacité chaque année avec de nouvelles fonctionnalités, doit permettre d’obtenir les chiffres de prélèvement face à ceux qui contestent ces chasses. Un certain nombre d’espèces peuvent ainsi être déclarées. L’accès à cette application nécessite d’avoir un permis de chasser validé. Cette application permet aussi d’être informée des quotas collectifs nationaux et de leur consommation. Ces quotas de prélèvement sont fixés par le ministre en charge de la chasse en les ajustant selon le niveau des effectifs de population et de leurs dynamiques. L’ensemble des données générée par cette application améliore également la connaissance des espèces et de leurs migrations.

La FNC invite tous les chasseurs à avoir le réflexe ChassAdapt afin d’augmenter les données réelles de l’activité des chasseurs qui seront autant d’arguments qui permettront de reconnaître la vision équilibrée de la FNC, qui défend une chasse respectueuse et durable.

Découvrez aussi