Pour pouvoir chasser à l’arc, vous devez

  • Être détenteur d’un titre permanent du permis de chasser.
  • Avoir suivi une « Journée de Formation Obligatoire » (JFO) afin d’obtenir une « Attestation de participation à une session de formation à la chasse à l’arc ».
    Cette formation obligatoire peut être effectuée indépendamment de l’obtention du permis de chasser : soit avant d’avoir obtenu celui-ci, soit après.

La chasse à l’arc peut aussi être pratiquée en formule « chasse accompagnée ». Dans ce cas, seul le parrain doit suivre la JFO et donc, justifier de la possession d’une attestation de formation.

Formation chasse à l'arc

La formation obligatoire

Inscription

Vous devez vous adresser à la Fédération Départementale des Chasseurs de votre choix.

Vous devez ensuite remettre à votre Fédération, votre demande d’inscription qui est le formulaire CERFA n° 10804*03 en y joignant les documents suivants :

  • La photocopie d’une pièce d’identité (carte nationale d’identité, permis de    conduire, passeport, livret de famille à jour)
  • Une enveloppe libellée à votre adresse et affranchie

Votre Fédération enregistrera votre inscription et vous communiquera les dates de formation.

Dispense de formation

Les non-résidents, français ou étrangers, détenteurs d’un permis de chasser étranger ou de toute autre pièce administrative en tenant lieu et ayant effectué une validation temporaire « 3 jours » ou « 9 jours » peuvent pratiquer la chasse à l’arc sans justifier de leur participation à une session de formation à la chasse à l’arc.

L’inscription à la formation est en revanche obligatoire lorsque la validation est annuelle.

Détails de la formation

La formation doit conduire à l’acquisition des connaissances pratiques permettant au chasseur à l’arc de manipuler et d’utiliser un arc de chasse dans des conditions de sécurité optimales.

Théorie

1. Nomenclature :

  • de l’arc (droit, à double courbure, à mécanisme, poupées, coches, branches, poignée, fenêtre, dos, ventre, repose-flèche, poulies, came, écarteur) ;
  • de la corde (sans fin, épissée, boucles, tranche-fil, point d’encoche, câble) ;
  • de la flèche (fût, pointe, encoche, empennage) ;
  • des accessoires (gant, palette, bracelet, carquois).

2. Définitions particulières :

band, allonge, spine, force

3. Choix du matériel employé à la chasse :

  • arc : avantages et inconvénients de chacune des trois grandes familles d’arcs (droit, à double courbure, à mécanisme), force d’armement ;
  • flèche : matériau, rigidité, poids, type d’empennage ;
  • pointe de chasse : adaptation à la combinaison arc-flèche pour une bonne trajectoire, facilité d’aiguisage, solidité, dimensions minima, poids.

4.Tir instinctif et tir en viseur :

explication et comparaison.

5. Anatomie et zone vitale à atteindre :

étude de l’anatomie des ongulés. Point à viser suivant l’orientation de l’animal dans les plans horizontal et vertical.

6.Procédés de chasse :

approche, chasse devant soi, affût, poussée silencieuse, battue.

7. Législation :

réglementation spécifique à la chasse à l’arc : matériel autorisé, attestation.

8. Sécurité :

Pour soi-même :

  • toujours transporter les flèches de chasse dans un carquois enfermant les lames de la pointe de chasse dans une protection ;
  • casser en petits morceaux les flèches dont le fût est fragilisé (fente, amorce de cassure…) ;
  • ne pas tirer une flèche dont une plume de l’empennage est décollée sur l’avant ;
  • ne jamais franchir un obstacle ou progresser en terrain glissant ou accidenté avec une flèche encochée sur l’arc ;
  • ne pas grimper sur un affût perché avec son arc et ses flèches, mais les hisser au moyen d’une corde, une fois installé et amarré soi-même pour prévenir une chute.

Pour les autres :

  • ne jamais tirer en l’air avec une flèche équipée d’une pointe à lames et n’employer dans ce cas que des flèches à large empennage équipées uniquement de pointes du type assommoir ;
  • ne tirer que sur un animal clairement identifié et en tir fichant avec une flèche équipée d’une pointe à lames ;
  • ne jamais tirer pour s’exercer une flèche à grande distance (au-delà de 40 mètres), sauf en terrain bien dégagée

Pratique

  • Monter un arc.
  • Mesurer le band.
  • Trouver la longueur de flèche correspondant à l’allonge du tireur.
  • Tester l’aiguisage d’une lame et aiguiser une lame.
  • Régler la combinaison arc-flèche-tireur (choix du spine et du poids de la flèche de chasse, réglage de la hauteur du point d’encochage et de l’épaisseur de la fenêtre).
  • Tirer en position debout, à genoux, assis, sur une cible de 15 centimètres de diamètre sans visuel ou sur une cible du type 3D (forme animale) et trouver son cercle efficace » (distance à laquelle 4 flèches sur 5 dont la première sont dans la cible).

L’attestation de participation à la formation

A l’issue de la formation, qui comporte une partie théorique et des exercices pratiques, la Fédération des Chasseurs vous délivrera une « Attestation de participation à une session de formation à la chasse à l’arc ».

En action de chasse, en cas de contrôle, vous devez toujours avoir sur vous votre attestation.

Femme chasse à l'arc

Vos obligations en action de chasse

Le matériel

  • Seuls sont autorisés les arcs dont l’armement et le maintien en position armée ne sont dus qu’à la seule force de l’archer.
  • Seules sont autorisées :
    • les pointes de chasse à effet assommoir sans couper ni percer, y compris celles équipées de griffes ou de pointes multiples ;
    • les pointes de chasse coupantes. Ces pointes ne peuvent être utilisées qu’en tir fichant.
    • Pour les tirs non fichants, les flèches doivent être équipées d’un large empennage destiné à freiner la vitesse de la flèche. La partie la plus large ne doit pas pouvoir s’inscrire sans déformation dans un cercle de 6 centimètres de diamètre.

Pour la chasse à l’arc du grand gibier, seules sont autorisées

  • les pointes de chasse coupantes ayant au moins deux lames qui doivent présenter :
    • soit un diamètre de coupe supérieur ou égal à 25 millimètres ;
    • soit une longueur tranchante de chaque lame supérieure ou égale à 40 millimètres.

Pour la chasse à l’arc de toutes les espèces sont interdites

  • les pointes de tir sur cible ;
  • les pointes ou flèches équipées de dispositifs toxiques ou d’explosifs.

Dans tous les cas, la flèche ne peut être encochée qu’en action de chasse.

Le marquage du matériel

Pour les détenteurs d’un permis de chasser français

Le chasseur détenteur d’un permis de chasser français est tenu de marquer, de manière indélébile et au numéro du titre permanent de son permis de chasser, toutes les flèches emportées.

Pour les détenteurs d’un permis de chasser étranger

Le chasseur détenteur d’un permis de chasser délivré à l’étranger ou de toute autre pièce administrative en tenant lieu est tenu de marquer de manière indélébile au numéro du titre de validation de son permis de chasser établi pour la période de chasse en cours, toutes les flèches emportées.

Cette obligation s’applique également aux détenteurs d’une validation temporaire 3 jours ou 9 jours.

Important

En action de chasse, en cas de contrôle, vous devez toujours avoir sur vous :

  • Votre titre permanent du permis de chasser
  • Votre titre de validation pour la saison en cours
  • Votre « Attestation de participation à une session de formation à la chasse à l’arc »
  • Votre attestation d’assurance « responsabilité civile chasse » pour la saison en cours

Pour en savoir plus, le site de la Fédération Française des Chasseurs à l’Arc

Vous avez des questions concernant la chasse à l’arc ? Vérifiez que notre FAQ n’y réponde pas. Sinon, n’hésitez pas à nous contacter.


Découvrez aussi