Le réseau de collecte actuel montre des limites géographiques et économiques qui laissent des chasseurs sans solution de commercialisation. Pourtant, le gibier présente des caractéristiques nutritionnelles très intéressantes et correspond aux nouvelles préoccupations des consommateurs pour une alimentation saine et locale.

Commercialisation de la venaison : des projets en faveur du développement des territoires ruraux

Depuis quelques années la FNC et de nombreuses fédérations de chasseurs cherchent à développer des filières de valorisation de la venaison. En 2018, une réelle opportunité s’est présentée pour accélérer cette démarche : le Réseau Rural Français diffusait un appel à projets Mobilisation Collective pour le Développement Rural. Cet appel à projets visait à soutenir des projets collectifs en faveur de la ruralité et qui entrent dans le cadre des objectifs de la politique européenne du développement rural et bénéficient pour ce faire, de co-financements du FEADER.

La FNC, avec ses partenaires, a été retenue avec un projet national de capitalisation d’expériences, d’information et d’appui pour le développement de filières de proximité de valorisation de viande de gibier en filière courte. Les retombées attendues de ce projet sont la diversification des activités agricoles et rurales, la valorisation du patrimoine naturel, le développement du commerce de proximité et la restauration de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique sur les territoires ruraux.

Création de filières de valorisation de la venaison

De façon concrète, ce projet permettra l’émergence de filières opérationnelles pilotes dans des régions porteuses de projets (aide alimentaire, actions caritatives ou Semaine de la chasse en lycées hôteliers). Il visera à diffuser largement les acquis du projet afin de démultiplier les initiatives sur le territoire français. Il aboutira notamment à la rédaction d’un rapport sur les aides mobilisables et d’un guide technique de bonnes pratiques pour la valorisation de la venaison en accord avec la réglementation et la viabilité économique des chasseurs et des transformateurs.

Les « livrables »

Par des actions de capitalisation d’expériences, de diffusion d’information et de communication aux différents échelons d’intervention, le projet contribuera à vulgariser les solutions méthodologiques, techniques, sanitaires et financières pour que la venaison française puisse faire l’objet d’une valorisation en filières courtes plus proches des attentes des consommateurs et contribuant ainsi à l’emploi en milieu rural.

L’intérêt de la viande de gibier

La viande de gibier sauvage contient très peu de gras : elle est moins grasse qu’un yaourt nature ! De plus, les acides gras qu’elle contient sont ceux plutôt protecteurs pour le système cardiovasculaire. Très riche en minéraux, elle contient plus de phosphore que le poisson et plus de fer que les épinards voire même que les viandes d’animaux d’élevage !

La marque Gibier de chasse - Chasseurs de France, le choix d’un gibier français de qualité

Pour aider le grand public à différencier le gibier chassé en France des autres produits sur le marché, la FNC a déposé et anime une marque collective Gibier de Chasse – Chasseurs de France. Cette filière valorise la production de sanglier sauvage 100% origine France. Tandis que les consommateurs sont de plus en plus attentifs à l’origine des produits qu’ils consomment, cette appellation propose une gestion durable de l’espèce, dans le respect de la nature et une traçabilité maîtrisée. Issu d’une chasse responsable, ce gibier est un gage de qualité alors ouvrez l’œil et n’hésitez pas à en parler à votre boucher.


Vous avez des questions concernant la viande de gibier ? Vérifiez que notre FAQ n’y réponde pas. Sinon, n’hésitez pas à nous contacter.

Découvrez aussi