C’est le monde de la chasse qui a, pendant des années, bloqué toute fusion entre l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et l’Agence française de la Biodiversité, en raison de l’absence de garanties pour défendre une écologie de terrain en associant tous les acteurs de la ruralité. La FNC prend donc acte de la volonté politique du gouvernement de considérer les chasseurs comme des acteurs incontournables de la biodiversité qui ont leur place dans la gouvernance de l’OFB.