La FNC a l’objectif de faire de cette plateforme de signalement un réel baromètre des violences faites aux chasseurs dans l’exercice de leur loisir. Ce baromètre a pour vocation de combattre la banalisation de cette violence qui touche différentes typologies de population. Les chasseurs n’y font pas exception.

264 signalements d'actes malveillants envers les chasseurs : ce chiffre est encore très loin de refléter la réalité des violences subies sur le terrain

Cet observatoire, qui a été actualisé, est accessible à la rubrique « pratiquer », en sélectionnant l’onglet « signaler un acte malveillant » ou directement en cliquant ici. Ne manquez plus une occasion de signaler les aggressions que vous subissez au quotidien.

Depuis son lancement en septembre 2020 et jusqu’à maintenant, les actes de malveillance qui ont été signalés à la FNC sont majoritairement à caractère public et se produisent sur Internet notamment via les réseaux sociaux. Ils concernent pour :
• 55 % des signalements de dégradations, destructions et vols de matériels type
miradors ou matériels de chasse ;
• 41 % des menaces et injures majoritairement sur les réseaux sociaux ;
• 4 % des tentatives de violences volontaires physiques…

 

Le service juridique de la FNC relaye systématiquement auprès de la fédération départementale concernée les signalements reçus

Conjointement des plaintes à déposer localement, toute personne qui, en raison de sa pratique de la chasse, est victime d’actes malveillants est invitée à effectuer un signalement sur cet observatoire, qu’il s’agisse de estructions, dégradations, détériorations, vols, menaces, violences physiques, harcèlement ou cyber-harcèlement, injures ou diffamation. Le témoin et/ou la victime doit fournir tous les documents tendant à prouver la véracité des faits pour que le signalement soit pris en compte.

Le service juridique de la FNC relaye systématiquement auprès de la fédération départementale concernée les signalements reçus, et il se tient à leur disposition pour compléter leur information à ce sujet et les mettre si nécessaire en relation avec un cabinet spécialisé de manière à les conseiller sur les actions à mettre en oeuvre.

Découvrez aussi