2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’Etat dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Améliorer la connaissance de la bécasse des bois en Auvergne-Rhône-Alpes pour mieux la conserver

La Bécasse des bois est une espèce de limicole migratrice dont les populations qui concernent la région Auvergne-Rhône-Alpes se décomposent en plusieurs catégories : Une sous population hivernante qui effectue sa nidification en Russie occidentale et passe l’hiver dans les deux départements du sud de notre région (Drôme et Ardèche). Les effectifs d’oiseaux en transit entre leur lieu de nidification et leur lieu d’hivernage plus au sud, et qui utilisent bois de plaine et prairies de notre région comme haltes migratoires. Une sous population nicheuse dans les massifs montagneux (Alpes, Jura, Massif-Central). Pour conserver les sous-populations de bécasses des bois qui fréquentent notre région dans un état favorable, il est donc nécessaire de maintenir en bon état les milieux favorables à son hivernage, d’une part, et à sa nidification d’autre part. D’un point de vue cynégétique, les prélèvements effectués par les chasseurs de la région représentent environ 5% du tableau de chasse national (source PMA). Les effectifs de bécasses sont suivis depuis une trentaine d’années par le réseau ONCFS-FDC (suivi de la migration, suivi de la reproduction…). Ils apportent des éléments clés pour une bonne compréhension des enjeux divers de la Bécasse des bois en Auvergne Rhône-Alpes qui est une des portes d’entrée des bécasses en migration depuis la Russie où elles sont nées. Prairies et bois de plaine sont des haltes migratoires. Certaines de ces bécasses venant de l’Est hivernent dans la partie méridionale de la région. Des bécasses plus locales se reproduisent au sein des principaux massifs montagneux (Alpes, Jura et Massif Central). Les effectifs reproducteurs en France ont baissé de 30% en 30 ans. Le changement climatique, l’évolution des milieux, les pratiques sylvicoles, sont souvent les facteurs explicatifs avancés. Les enjeux liés au Plan Régional de la Forêt et du Bois, avec notamment le développement du bois énergie, interrogent sur la pérennité des habitats de reproduction de la Bécasse des bois. Le retournement des prairies en faveur de céréales peut, selon son ampleur, faire disparaître des haltes migratoires. Les habitats d’hivernage resteront-ils favorables à la bécasse des bois face au réchauffement climatique ? Cette étude vise à mieux cerner les enjeux de conservation des habitats de reproduction et d’hivernage de la bécasse des bois dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. En parallèle, dans un contexte de gestion adaptative, un partenariat avec le MOO ROSIP (« Russian Society for Conservation and Studies of Birds ») et l’ONCFS est mis en oeuvre pour connaître le succès de la reproduction en Russie de manière à d’anticiper la gestion cynégétique, notamment lors d’éventuels accidents démographiques (mauvaise reproduction).

Actions mises en oeuvre :

Action 1 : étude des stratégies d’utilisation de l’espace par la bécasse lors de l’hivernage en milieu méditerranéen

Achat de balises GPS/argos pour le suivi de bécasses des bois ; capture de bécasses, pose des balises sur les oiseaux capturés, suivi des déplacements, analyse des données, rédaction d’un rapport

Action 2 : tester le modèle prédictif des habitats de reproduction

Tirer au sort des mailles dans le modèle prédictif des habitats de reproduction réalisé par la FRC AuRA en 2019, envoyer des techniciens de FDC pour vérifier sur le terrain la qualité des prédictions (temps de personnel, déplacements)

Action 3 : poursuivre le partenariat avec le MOO ROSIP (« Russian Society for Conservation and Studies of Birds ») et l’OFB

L’OFB et la Fédération Régionale des Chasseurs d’Auvergne-Rhône-Alpes financent du matériel au MOO ROSIP dans le cadre d’un partenariat destiné à recueillir des informations sur le succès de la nidification de la bécasse des bois en Russie.

Action 4 : faire connaître les avancées du programme bécasse (site web, page facebook, presse…)

Mise en forme et diffusion d’informations concernant les résultats obtenus sur les outils de communication de la FRC et de ses partenaires (site internet, page facebook, envoi de communiqués de presse…)

 

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité