2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Cartographie du risque de déséquilibre sylvo-cynégétique de la région Occitanie

Dans le cadre du volet équilibre sylvo-cynégétique du Programme régional de la Forêt et du Bois, la Fédération régional des chasseurs d’Occitanie en partenariat avec la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, l’Office Nationale des Forêts, le Centre régional de la propriété forestière et le GEIE FORESPIR, réalise une «Cartographie du risque de déséquilibre sylvo-cynégétique de la région Occitanie».

Cette cartographie répond à l’objectif de localiser les espaces qui, à l’échelle de la région, sont concerné par un risque de déséquilibre sylvo-cynégétique sur la base de données objectives et mobilisables facilement à l’échelle de l’ensemble des communes de la région.

Pour ce faire, il a été décidé de réaliser une cartographie du risque en croisant l’aléa lié à l’abondance estimée de cervidés et la vulnérabilité de la production sylvicole. Chaque commune de la région a été qualifiée en fonction d’un niveau d’abondance relative du Cerf et du Chevreuil et de la surface forestière en production.

Le croisement de ces deux informations permet d’estimer un niveau de risque de déséquilibre pour chaque commune et ainsi être en mesure de localiser les espaces sur lesquels il apparait important de focaliser l’attention des gestionnaires forestiers et cynégétiques.

Ce projet a bénéficié d’un financement ADEVBOIS «Aide au développement de la filière forêt-bois» de la DRAAF Occitanie et de l’écocontribution avec le soutien financier de l’Office Français de la Biodiversité.

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité