2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

CYNOBS : Programme régional de suivi, de connaissance et de valorisation de données sur la faune sauvage chassable en Occitanie

La région Occitanie offre un territoire au carrefour de 4 influences bioclimatiques : méditerranéenne, océanique, continentale et alpine. A ces facteurs naturels s’ajoute l’influence des activités humaines qui ont façonné les paysages et les milieux. La chasse, activité contribuant à la gestion durable du patrimoine faunique et de ses habitats, offre l’opportunité d’interagir avec environ 80 espèces chassables.

Chaque FDC s’emploie à conduire annuellement des programmes de suivis des espèces au regard de leur mission de mise en œuvre du principe de prélèvement raisonnable sur les ressources naturelles renouvelables(Article L420-1). Ces suivis d’espèces font référence à des protocoles de dénombrements scientifiquement approuvés par des structures reconnues telles que l’OFB (anciennement services du CNERA-ONCFS), Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, Institut Méditerranéen du Patrimoine Cynégétique et Faunistique, Institut Scientifique du Nord Est Atlantique, Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture …

Les résultats de ses travaux, permettent de contribuer à des programmes de connaissances d’intérêt national tel que l’avifaune migratrice ou d’appuyer la définition des programmes de gestion établis départementalement avec le préfet (plan de chasse, plan de gestion, prélèvement maximum autorisé …). L’établissement, la forme et la valorisation des bilans annuels de situation des espèces chassables au regard de l’investissement que consacre chaque FDC aux suivis et dénombrement d’espèce restent malgré tout sous exploités et relativement disparates entre département, par manque de temps ou de moyens. Le rapport d’activité annuel établi par chaque FDC pour son Assemblée Générale est relativement confidentiel et la valorisation de tous ces travaux de suivis nécessaires à la bonne gestion des espèces reste dans bien des cas limités au cercle cynégétique. L’occasion du renouvellement du SDGC peut permettre tous les 6 ans d’établir un état des lieux circonstancié plus abouti, à l’échelle départementale, alors même que les espèces et leur évolution s’affranchissent des limites administratives.

Le projet « CynObs’Occitanie » se propose à la fois de mettre en place une dynamique régionale de coordination technique des programmes de suivis d’espèces et un portail mutualisé et dynamique destiné à valoriser des données.

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité