2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Dénombrements d’espèces sédentaires et migratrices

Depuis plus de 30 ans, les Fédérations Départementales des Chasseurs effectuent de nombreux suivis sur la faune sauvage permettant d’obtenir des données sur l’abondance des populations, le succès de la reproduction, l’état de santé, l’évolution des prédateurs, la migration de certaines espèces. Il s’agit de comptages, ou de mesures réalisés sur la base de protocoles scientifiques validés par l’Office Francais de la biodiversité. De nombreux bénévoles participent à ces comptages en collaboration avec les Fédérations des Chasseurs. Ce projet régional a pour objectif  d’obtenir des connaissances sur les espèces afin d’en assurer une gestion durable et également à obtenir des données afin d’alimenter une future base de donnée naturaliste nationale.

En région Bourgogne-Franche-Comté les Fédérations Départementale de Côte d’Or, de la Nièvre, de Haute-Saône, de Saône et Loire et de l’Yonne participent à ce projet dans le cadre du dispositif de l’écocontribution. Les autres fédérations de la région assurent également ces missions en dehors du cadre de ce dispositif.

Ces suivis sont réalisés sur le Lièvre d’Europe, le Renard roux, le Chevreuil, le Faisan commun, la Perdrix grise, les Anatidés (canards), la Bécasse des bois, la Bécassine des Marais, la Bécassine sourde et le Cerf Elaphe. Les quotas de prélèvements pour chaque espèce sont adaptés en fonction du résultat de ces suivis.

En région Bourgogne-Franche-Comté, ces suivis sont réalisés sur plus de 415 communes  pour une distance de 8500 kilomètres. Egalement, environ 700 bénévoles sont mobilisés chaque année.

Ce projet est financé par l’Office Français de la biodiversité dans le cadre de l’écocontribution.

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité