Développement de la diversification des couverts d’intérêt faunistique et floristique en milieu agricole

Ce projet vise à mettre en avant des actions concrètes permettant de développer l’agroécologie au service de la biodiversité, plus précisément à inciter les acteurs ruraux à augmenter les surfaces en prairies permanentes et les éléments semi-naturels du paysage tels que les bandes enherbées / intercultures / bords de champs / etc, avec des effets favorables aux pollinisateurs et à la faune sauvage.

Un panel d’actions variées en agro-écologie pluriannuelles sera proposé aux partenaires sur les parcelles ciblées et suivies dans le temps afin de faire bénéficier la faune sauvage d’un couvert / nutrition.

Ce projet régional étant nouveau sous cette dimension, l’année 1 servira d’état des lieux, définitions des actions et de leur mise en place, puis les années 2 et 3 permettront d’étendre ce projet aux 2 départements complémentaires et de développer les surfaces aménagées et le nombre de partenaires agricoles.

Partenaires : OFB, FNC, FRC BFC, FDC25, FDC70, FDC39, FDC90, FDC58

La Fédération des Chasseurs de Côte-d’Or s’implique depuis de nombreuses années dans l’aménagement des territoires et des habitats.

Chaque année des parcelles en jachères faunes sauvage sont mises en place à travers le département. Pour la saison 2019-2020, 98 ha de jachères ont été implantées. Ce type d’aménagement est bénéfique pour l’ensemble de la petite faune de plaine, en apportant nourriture et couvert pendant les saisons de l’automne et de l’hiver dans un milieu céréalier souvent dénudé à cette période de l’année. Mais son intérêt ne se limite pas à la faune, les JEFS permettent de maintenir un couvert limitant les phénomènes d’érosion des sols. Dans le même objectif, la FDC 21 en partenariat avec la coopérative Bourgogne du sud et finance chaque année des CIPAN dans le Sud du département. En 2019, 750 ha ont été subventionnés.

Enfin en partenariat avec le GIC de la Montagne et les agriculteurs locaux, la FDC 21 finance deux autres mesures sur environ 50/ha/an :

-La mise en place de CIPAN à destination des grands cervidés et pour leur capacité à piéger les nitrates ,

-La mise en place de prairies temporaires pour créer des zones de gagnage pour les cervidés et aménager les bords de forêt souvent délaissés.

Ce projet est notamment mis en œuvre dans le cadre de l’écocontribution avec le soutien financier de l’OFB et de la FNC.