Expérimentation de bandes de cultures laissées sur pied pendant l’hiver en Isère

Sur proposition de l’association communale de chasse (ACCA) de Sardieu et grâce au soutien de deux agriculteurs, la Fédération des Chasseurs de l’Isère a expérimenté un ancien procédé sur de petites parcelles agricoles : les bandes de culture laissées sur pied.
6 rangs de maïs ont été laissés sur pied d’octobre à fin janvier en échange d’une indemnisation pour la perte de rendement et pour la remise en état pour la culture suivante.
L’objectif a été de montrer le rôle de ces éléments temporaires pour le cycle biologique de la faune. Le relevé des traces a montré une convergence d’un cortège important d’espèces. Un microécosystème non négligeable pour la faune a ainsi été créé, avec zone de nourrissage. L’effet corridor est aussi avéré pour cette 1ère année d’observation.