2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Gestion de la réserve naturelle régionale des étangs du loch – Guidel (56)

La réserve naturelle régionale des étangs du Petit et du Grand Loc’h, à Guidel, se compose de la zone humide arrière dunaire du Petit Loc’h et de l’espace prairial du Grand Loc’h. Ce site forme un ensemble de mares et de prairies inondables sur plus de 120 hectares. La zone est un véritable milieu de transition, une interface entre le milieu terrestre et le milieu marin. Depuis la fin du 19ème siècle, le paysage de la réserve a été fortement marqué par l’activité humaine : construction de route, édification d’une digue, drainage… les dernières interventions humaines sur le site ayant conduit à sa poldérisation pour une mise en valeur agricole. Après quarante ans d’exploitation agricole (de 1953 à 1992), l’acquisition du site en 1994, par le Conseil départemental du Morbihan et la Fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage, a permis de préserver et gérer ce site.

Aujourd’hui, la zone humide du Loc’h est classée réserve naturelle régionale depuis 2008. Elle fait l’objet d’une gestion patrimoniale répondant à un triple objectif de préservation du milieu, de conservation de la biodiversité et de valorisation auprès du public. Cette reconversion a été orchestrée entre les propriétaires du site (Conseil Départemental du Morbihan, Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage, Mairie de Guidel, Conservatoire du Littoral, Etat), la Fédération départementale des chasseurs du Morbihan assurant alors le rôle de gestionnaire de cette réserve.

La fédération du Morbihan réalise ainsi la gestion et la surveillance du site, des suivis naturalistes (oiseaux, …), animations nature… Elle coordonne également un « observatoire des changements », mis en place pour mesurer la transformation du site (espèces, habitats, paysage…) quand le site sera reconnecté à la mer (2023 normalement) et dans lequel bien d’autres domaines sont explorés: géomorphologie, flore, perceptions sociales, qualité de l’eau, paysage… Les partenariats techniques sont donc nombreux dans ce cadre: les Universités de Bretagne Sud et Occidentale, le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel, l’Office Français pour la Biodiversité, le Conservatoire botanique national de Brest, la Fédération pour la pèche et la protection du milieu aquatique en Morbihan, le Groupe de Recherche et d’Etudes sur les Invertébrés Armoricains… Actuellement le financement de la réserve naturelle régionale est assuré par les chasseurs, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil départemental du Morbihan, la Mairie de Guidel, l’agglomération de Lorient, l’Office Français pour la Biodiversité (Fonds écocontribution, projet MGDIS n°428) et l’Europe (FEADER).

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité