2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’Etat dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Gestion du lièvre d’Europe par plan de gestion en Eure-et-Loir

L’espèce est suivie annuellement par la Fédération des chasseurs d’Eure-et-Loir par la méthode des « Indices Kilométriques d’Abondance » sur l’ensemble du département.
Depuis 2013, le lièvre fait l’objet d’un plan de gestion départemental.
290 communes représentant 318 600 hectares sont soumises au 1er niveau du plan de gestion.
Ce premier niveau doit permettre de développer les populations. Le principe de l’attribution et du marquage des lièvres chassés est utilisé pour relancer la dynamique des populations
Le deuxième niveau de gestion ne prévoit aucun dispositif d’attribution ni de marquage.
L’objectif de ce deuxième niveau est de stabiliser ou de diminuer les populations.
112 communes représentant 130 000 hectares sont concernées par ce deuxième niveau.

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité