2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’Etat dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Limiter la mortalité de la faune sauvage lors de la fauche des prairies (avifaune, mammifères), avec différentes techniques et technologies

Depuis de nombreuses années, nous constatons lors de la période de fauche des prairies, d’importantes mortalités sur les faons de chevreuils, mais également sur d’autres espèces dont les oiseaux prairiaux. La période de fauche est plus précoce qu’avant, en raison du réchauffement climatique mais également de la modernisation des exploitations agricoles, et des pratiques (augmentation des séchoirs à foin). De même, l’évolution des pratiques agricoles et le changement des cultures modifient et réduisent les capacités d’installation et de reproduction d’oiseaux prairiaux en milieux agricoles, dont les effectifs ont fortement régressé.

Pendant quatre années, différentes expérimentations à petite échelle d’effarouchement et de détection par drone avec caméra thermique ont été conduites avec des agriculteurs volontaires et des sociétés de chasse. Les résultats sont positifs et ont été bénéfiques à la faune. Ces méthodes reposaient sur de l’effarouchement ou de la détection par drone silencieux avec caméra thermique, suivie d’actions de préservation.

La FDC 58 fait appel à hauteur de 3 à 5 matinées à l’association « Sauvons les faons » en prestation. De plus, ce projet a permis l’acquisition de 2 barres d’effarouchement qui sont destinés aux agriculteurs des GIC petit gibier.

Partenaires : l’association Sauvons les faons, et certaines FDC de BFC.
Avec le soutien financier de l’OFB.

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité