2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Maintien des chaumes de céréales dans les Deux-Sèvres

La Fédération des Chasseurs des Deux-Sèvres incite les céréaliers à conserver les chaumes de céréales après la moisson, au moins jusqu’au 30 septembre. En contrepartie des efforts consentis, l’agriculteur perçoit de la fédération une compensation financière de 20 euros par hectare contractualisé.
En effet, après les récoltes, le milieu agricole subit une mutation rapide qui peut perturber la faune sauvage : décantonnement, risques de mortalité liés aux travaux mécaniques du sol (déchaumage…), impact de la prédation et des conditions météorologiques pendant la période de sols nus.
Le maintien des chaumes de céréales limite ces impacts négatifs sur la faune sauvage, et permet une excellente transition entre le précédent cultural et la nouvelle culture.

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité