Le réseau associatif de la chasse se mobilise en faveur de la biodiversité au travers d’actions de terrain concrètes comme des restaurations de zones humides, des plantations de haies, des couverts d’intérêts faunistiques et floristiques ou encore des systèmes anti-collisions pour la faune sauvage sur le bord des routes.

Vous pouvez retrouvez l’ensemble des actions menées par les fédérations de chasseurs sur la carte ci-dessous qui présentent à la fois les projets issus du dispositif éco-contribution mais aussi tous les autres.

J’aime la nature propre en Bourgogne-Franche-Comté

Pour le projet « Nature propre », les Fédérations des chasseurs ont pour objectif premier de mettre en place une action écocitoyenne, de nettoyage de la nature, à une période adaptée qui respecte principalement les périodes de reproduction de la faune sauvage. Le second objectif est de sensibiliser et d’éduquer le public à la collecte, au recyclage, à la valorisation et au traitement des déchets ; à l’impacts des déchets abandonnés sur l’environnement et à l’interdiction des décharges sauvages.

Pour l’année 2021, Les Fédérations des Chasseurs de la Nièvre et de Saône-et-Loire ont souhaité s’investir dans l’organisation de l’opération, dans la poursuite de l’opération « Fleuves et rivières propres » organisée depuis plusieurs années, mais en élargissant également l’opération à des sites terrestres, malheureusement tout aussi concernés par les dépôts sauvages de déchets. Elles ont collaboré avec 35 partenaires techniques (Associations de chasse, Fédérations et Associations de pêche, collectivités, clubs sportifs, associations de protection de la nature et de riverains…), qui ont mobilisé leurs adhérents, relayé les informations, mis à disposition leurs sites… Malgré une complexité liée au contexte sanitaire (incertitudes de partenaires, report de date dans le 58, autorisations administratives, logistique pour respect des gestes barrière…), ce sont 18 sites qui ont ainsi été couverts par l’opération 2021 : le 06 mars en Saône-et-Loire et le 11 septembre dans la Nièvre. 824 participants se sont mobilisés pour collecter 102 m3 de déchets. Les média ayant été largement associés au projet, cette opération de préservation des habitats naturels et du paysage a été relayée par 41 communications.

Pour l’année 2022, la FDC 71, accompagnée de la FDC 39 cette fois, reconduit cette opération pour la seconde année. La FDC58 reconduisant l’opération sur fonds propres cette fois. Le 05 mars 2022, la FDC 71 a déjà organisé la collecte sur 18 sites (aires protégés, zone à enjeux) : 14 bords de rivière et 4 sites terrestres. Quant à la FDC 39, elle a ouvert 13 sites de collecte (dont 4 sites sur des zones à enjeux) pour la première fois, le 19 mars 2022.

963 participants se sont mobilisés pour collecter 135 m3 de déchets. Les média ayant été largement associés au projet, cette opération de préservation des habitats naturels et du paysage a été relayée par une centaine de communications (presse, réseau sociaux, radio…) pour un minimum avoisinant les 330 000 personnes touchées par cette communication. L’opération s’est déroulée sur 42 communes dans 2 départements, pour une surface nettoyée d’environ 4039 ha.

 

Pour l’année 2023, Le 04 mars 2023, la FDC 71 a organisé la collecte sur 18 sites (aires protégés, zone à enjeux) : 14 bords de rivière et 4 sites terrestres. Quant à la FDC 39, elle a réalisé l’opération sur 18 sites de collecte (dont 4 sites sur des zones à enjeux) sur plusieurs dates étalées de mars à septembre 2023. La FDC 90 qui a rejoint le projet cette année, a mise en place l’opération sur 29 sites répartis en 2 dates : le 13 mai et le 25 mars.

1 508 participants se sont mobilisés pour collecter 300.5 m3 de déchets. Les média ayant été largement associés au projet, cette opération de préservation des habitats naturels et du paysage a été relayée par plus de 160 supports de communications (presse, réseau sociaux, radio…) pour un minimum avoisinant les 305 320 personnes touchées par cette communication.

L’opération s’est déroulée sur 58 communes dans 3 départements, pour une surface nettoyée d’environ 9467 ha.

Il est a noté que les FDC 25 et 58 ont réalisé respectivement l’opération sur 1 sites dans le 25 et 6 sites dans le 58 sur fonds propres. Elles ont mobilisé 325 bénévoles pour 45 m3 de déchets collectés.

Toutes les Fédérations Départementales des chasseurs de Bourgogne-Franche-Comté poursuivront leur opération sur l’année 2024, sur fonds éco-contribué ou sur fonds propres, en mettant en place plusieurs dates :

  • 1er week-end de mars est à retenir, choisie après l’hiver et avant les principales périodes de dérangement de la faune (reproduction…).
  • Le 15/16/17 mars 2023 pour une opération nationale d’envergure !
  • Plusieurs autres dates seront mises en place en fonction des départements.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre FDC ou sur le site j’aime la nature propre !

La Fédération Régionale des Chasseurs de Bourgogne-Franche-Comté a contribué à la gestion technique, administrative et financière de ce projet.

Les Fédérations ont bénéficié pour l’opération menée en 2021, du soutien de la Fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage et de matériel de l’entreprise ROSTAING, pour toutes les opérations menées depuis 2021 de l’OFB et de la FNC dans le cadre du dispositif Eco-contribution, de la prise en charge des déchets collectés par les collectivités locales.

2 programmes pour agir au quotidien pour la biodiversité

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif « Eco-contribution » créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Métropole
  • Opération J'aime la Nature Propre

    Cette opération participative de nettoyage de la nature portée par la FNC va bien au-delà d'un objectif environnemental. Ce dispositif a aussi vocation à favoriser les échanges entre usagers de la nature.

  • Hirondelles et biodiversité

    L’opération Hirondelles et biodiversité née dans le but de les recenser et de les protéger se décompose en 3 actions : recenser, aménager, sensibiliser.

  • Tableau de bord

    Les chasseurs, parce qu’ils chassent, parce qu’ils sont propriétaires terriens ou gestionnaires d’espaces et passionnés par les territoires sur lesquels ils vivent, s’investissent dans la conservation de la nature et agissent pour la biodiversité.

  • Chevreuil brocard dans un champs de fleurs

    Les actions Cyn’Actions Biodiv

    L’engagement des fédérations en faveur de la biodiversité ne faiblit pas, renforçant la place des chasseurs comme premiers écologistes de France.

  • bébé oiseau chasseur mesure mobile

    Études scientifiques des chasseurs en faveur de la faune

    La transition de la chasse de l’ère de la cueillette à l’ère moderne de la gestion des espèces, a conduit le monde cynégétique à connaître de façon scientifique les espèces gibier et le fonctionnement de leur population.

  • Éco-contribution des chasseurs

    A l’initiative de la FNC, la loi chasse du 24 juillet 2019 a créé un fonds biodiversité abondé par une éco-contribution des chasseurs et de l’État afin de financer des projets portés par les fédérations des chasseurs pour la protection de la biodiversité.

  • Un chevreuil brocard dans un champs

    Le programme Agrifaune

    Les chasseurs français se sont engagés depuis de nombreuses années vers la pratique d'une chasse durable et ont développé de nombreux partenariats avec d'autres gestionnaires de la nature comme les agriculteurs et les forestiers.

  • éducation à la nature enfant et chien de chasse

    Education à la nature

    Connaître la perdrix, savoir observer le chevreuil et prendre conscience de l’importance des haies et des mares, tels sont quelques objectifs du site Internet EKOLIEN en faveur de la protection de la nature et de la biodiversité.

  • oiseau avec son bec dans ses plumes

    Gestion adaptative

    Concept innovant en Europe, la gestion adaptative consiste à ajuster les prélèvements d’une espèce selon l’état de sa population et sa dynamique.

  • Un sanglier dans un champs cultivé dégâts de gibier

    Dégâts de gibier

    La faune sauvage peut constituer une nuisance pour la production agricole en mettant à mal les cultures et les récoltes. C'est notamment le cas du grand gibier, principalement sangliers, cerfs élaphes et chevreuils.