2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Programme de suivi de la Caille des blés et de ses habitats en Occitanie

Coturnix coturnix appartient à l’avifaune inféodée aux milieux agricoles, qui a perdu 1/3 de ses effectifs en 17 ans. Son statut de conservation défavorable au niveau européen peut s’expliquer par l’intensification de l’agriculture et l’évolution des pratiques agricoles. Compléter et améliorer nos connaissances sur les habitats fréquentés et les tendances populationnelles en Occitanie, véritable territoire d’accueil en nidification et en halte migratoire est un vrai enjeu régional.

Depuis 2020, ce projet a permis d’initier et de mobiliser un réseau de 200 chasseurs et des agriculteurs volontaires au profit de la connaissance de cette espèce et de la conservation de ses habitats dans 9 départements.

5 protocoles référencés ont été mis en place : dénombrement des mâles chanteurs au printemps, baguage, échantillonnage des compagnies au chien d’arrêt en été, observation des oiseaux lors de la chasse (Indice Cynégétique d’Abondance) et lecture d’ailes. Certains de ces protocoles ont été renforcés afin de mettre en corrélation les observations sur l’espèce avec les variables du milieu.

En 2 ans, ce programme a permis de structurer un jeu de données conséquent : 750 contacts de mâles chanteurs sur 9 circuits au printemps, 1250 oiseaux observés en été sur 7 sites d’étude et 11 000 oiseaux observés en période de chasse par le réseau de chasseurs.

Sur le volet habitat, les fédérations des chasseurs mobilisent les agriculteurs pour développer des pratiques favorables à la Caille des blés sur les territoires d’étude. Cette mobilisation a permis le maintien de 1570 ha d’habitats en faveur de l’espèce (90% de chaumes de céréales d’une hauteur suffisante et 10% de couverts implantés).

Toutes ces données seront traitées à l’issue des 3 années du projet pour mieux comprendre les exigences de la Caille pour ses habitats afin d’accompagner les agriculteurs dans l’amélioration de leurs pratiques.

Ce projet est notamment mis en œuvre dans le cadre de l’écocontribution avec le soutien financier de l’OFB et de la FNC.

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité