2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’Etat dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Oc Coturnix

Coturnix coturnix appartient à l’avifaune inféodée aux milieux agricoles, qui a perdu 1/3 de ses effectifs en 17 ans. Son statut de conservation défavorable au niveau EU peut s’expliquer par l’intensification de l’agriculture. Compléter et améliorer nos connaissances sur les tendances populationnelles en Occitanie, véritable territoire d’accueil en nidification et en halte migratoire est un vrai enjeu régional. L’évolution des pratiques en production fourragères et en zones céréalières (1/3 de la SAU, 1ere région production blé dur) conditionnent fortement la présence et le maintien de cette espèce migratrice chassée très appréciée(2013/2014 : 73% du tableau national estimé réalisé en Nouvelle Aquitaine et Occitanie – Eraud 2019). Avec le déploiement du dispositif de gestion adaptative, apprécier l’importance et l’évolution des prélèvements est essentiel pour la définition de mesures de gestion durable. En décembre 2020, la FNC et le GIFS livreront le rapport d’expertise sur la dynamique de population de la caille des blés sur son aire de répartition. Nous serons prêts à réorienter au besoin les protocoles de suivi. Sans prévaloir, du devenir du programme national Caille des blés, et en s’appuyant sur les protocoles référencés par le Réseau Oiseaux de Passage, les FDC se doivent de conduire des suivis de la chronologie de migration, du succès de la reproduction et des prélèvements cynégétiques partie prenante de la bonne connaissance de cette espèce, dont la chasse est autorisée en France (inscrite à l’annexe II/1 de la Directive oiseaux). Dans ce contexte les FDC, souhaitent conduire un programme régional couplant l’enjeu d’amélioration des connaissances sur la dynamique de population à celui de la conservation des habitats favorables à l’espèce. Certaines FDC bénéficient de retour d’expérimentation (PROBIOR-2012, FRC MP / FDC / Chambres d’Agriculture et Agrifaune 2013) sur des pratiques favorables aux habitats de reproduction (maintien des chaumes, couverts d’interculture, gestion des banquettes herbeuses et des jachères…). Ce projet, avec le pôle ingénierie de la FRCO, ambitionne de démultiplier les suivis et de dépasser l’échelle parcellaire pour mesurer et promouvoir l’intérêt des aménagements agro-écologiques en faveur de cette espèce à l’échelle de territoires. Ce programme, compte tenu du contexte et de la situation exceptionnelle liée à la crise COVID19 sera scindé en 2 volets, à cheval sur 4 saisons cynégétiques (juin 2020 à décembre 2023).

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité