Projet BUZHUG dans le Finistère

L’unité de recherche ECOBIO de l’université de Rennes 1 a imaginé le projet BUZHUG (ver de terre en breton), qui s’attache à faire le lien entre pesticide, vers de terre et prédateurs des vers de terre, tels que la bécasse des bois. Il porte sur l’évaluation des risques pour la biodiversité des vers de terre, en termes : d’impact sur leur survie ou leur coût d’adaptation , de risques de contamination et de transfert dans la chaîne alimentaire supérieure (vers les consommateurs de vers de terre) et d’atteintes aux services que les vers fournissent aux écosystèmes.
La Fédération Départementale des Chasseurs du Finistère participe au projet et souhaite apporter des éclairages nouveaux sur l’usage de ces produits et leurs conséquences sur les sols et une partie sur la faune sauvage.