2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’Etat dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Projet d’éducation à l’environnement et à la nature sur l’espace naturel et pédagogique de la Maison de la Terre

La maison de la Terre, située dans les Côtes d’Armor sur la commune de Lantic, est un espace de sensibilisation et d’éducation populaire d’envergure régionale dont la thématique principale est l’importance des sols vivants.

Elle se situe sur une zone agricole de 3Ha. Les parcelles sont en zones humides. Les terres qui entourent la maison de la Terre permettent à la fédération départementale des Côtes d’Armor de développer des actions spécifiques telles que :

♦ La gestion raisonnée d’un espace naturel. Les travaux de gestion et d’entretien ont permis de retrouver un mosaïque de milieux dont l’efficacité est prouvée par l’arrivée de nouvelles espèces telles que Triton Alpestre,

♦ Le suivi des espèces végétales et animales représentatives des espaces naturels. Les inventaires, au lieu dit de la « fontaine de Trémargat », ont permis de dénombrer 12 habitats différents constitués de 120 espèces floristiques dont 30 espèces végétales inféodées aux zones humides,

♦ La formation pour les futurs professionnels de l’environnement ainsi que l’accueil des scolaires et du grand public.

En 2020, 71 jours ont été consacrées à la formation et à l’accueil du public, 38 journées à l’entretien des espaces et 20 journées au suivi pédagogique des espèces.

 

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité