2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

Suivi annuel des grands ongulés sauvages en Côte-d’Or

Ce projet est coordonné par la Fédération Départementale des Chasseurs de Côte-d’Or. Le département, riche en massifs forestiers, accueille d’importantes populations de cervidés. Le suivi des populations locales, de leur circulation, de l’identification des zones de concentrations hivernales et leur maîtrise sont des enjeux prioritaires afin de gérer de manière adaptative les populations de cerf élaphe pour assurer/restaurer un équilibre sylvo- cynégétique. La c’est pourquoi la fédération réalise des suivis répartis en plusieurs indices, sur la base de protocoles validés scientifiquement par l’Office Français de la Biodiversité.

Indice d’abondance : des comptages nocturnes sont réalisés plusieurs fois au cours de l’hiver sur des circuits prédéfinis. L’objectif de ces comptages est de connaître les variations de l’abondance relative d’une population de cerfs. Les données obtenues sont comparées sur plusieurs années afin d’établir une tendance d’évolution de la population. Chaque année, ces comptages sont réalisés par les techniciens et administrateurs fédéraux accompagnés de bénévoles et partenaires : chasseurs, ONF, OFB.

Indice de performance : ces indicateurs traduisent les variations de la condition physique des individus d’une population. Plusieurs données biométriques sont mesurées (longueur de dagues, masse corporelle) sur les animaux prélevés à la chasse. Les données sont comparées sur plusieurs années pour évaluer l’état de santé des animaux.

De ces suivis, découle un estimation de l’évolution des populations de cerfs qui permet de mettre en place une gestion durable des celles-ci.

 

Ce projet bénéficie du soutien financier de l’Office Français de la Biodiversité et de la Fédération Nationale des Chasseurs dans le cadre de l’écocontribution, et répond à la politique publique de gestion adaptative des populations de grands Ongulés et de leurs habitats.

 

Indicateurs de résultats 2020-2021 :

22 comptages réalisés / 1980 cervidés contactés / 164 dagues mesurées

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité