Suivi des populations de galliformes de montagnes par recensement génétique

Ce projet s’inscrit dans la continuité du Programme de Recherche 16-2014 de la FNC , qui se trouve en cours de finalisation, et durant lequel se réalise la thèse doctorale de Gaël ALEIX MATA à l’Université de Jaén. Actuellement, le PR16-2014 a permis de publier un article sur la description de l’ADN Mitochondrial du Grand tétras pyrénéen dans la revue Zootaxa (Aleix-Mata et al. 2019. Zootaxa, 4550: 585-593). Deux autres publications sur la comparaison des méthodes de comptages de Lagopèdes alpin (Comparaison des méthodes des EDR et de Distance Sampling) et de Grand tétras (Comparaison des comptages au chant depuis des affûts et par génétique) sont déjà soumises à publication dans des revues indexées. Une quatrième publication sur le Sexratio du Lagopède alpin dans les Alpes et dans les Pyrénées est en cours de rédactions. De plus durant ce projet (PR16-2014) nous avons optimisé les techniques d’individualisation moléculaire par microsatellites de fientes de Grand tétras et de Lagopèdes alpins, en augmentant leur fiabilité et en diminuant leurs coûts d’analyses.

Fort de notre expérience acquise dans le cadre du PR16-2014, sur la mise au point des techniques d’individualisation moléculaire par microsatellites des fientes de Grand tétras et de Lagopède alpin, les analyses faites dans le cadre de ce post-doctorat pourrait également prendre en compte des échantillons de Tétras Lyre.

Les résultats de cette étude permettront de mettre en place un suivi plus fin de l’état des population tant sur plan quantitatif et qualitatif grâce à la génétiques.