2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est dans l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif "Eco-contribution" créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’État dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les Fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets, sélectionnés sur dossiers sont évalués en totale transparence tout au long de leur mise en œuvre.

VIAFAUNA, mieux connaître les interactions entre infrastructures linéaires de transports et continuités écologiques

Via Fauna est un projet régional qui rassemble près de 40 partenaires techniques et financiers. Il est conduit et animé par les Fédérations des Chasseurs et soutenu par l’Europe, Office français de la biodiversité, la Région Occitanie et la Fédération nationale des chasseurs, dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma Régional de Cohérence Écologique. L’objectif est d’améliorer la connaissance sur les éventuelles ruptures de continuités écologiques engendrées par les infrastructures linéaires de transport existantes sur 8 départements. S’appuyant sur la participation de nombreux partenaires, notamment de gestionnaires d’infrastructures linéaires de transport (ILT), de gestionnaires de la faune sauvage et d’organismes de recherche, le projet Via Fauna permet aujourd’hui de disposer de méthodologies et d’outils permettant d’apporter une aide à la décision aux porteurs de projets. Un outil cartographique pour identifier les entraves aux continuités écologiques : Le projet Via Fauna a abouti à l’élaboration d’une méthodologie permettant d’identifier les principaux corridors écologiques des grands mammifères et des petits carnivores, et de localiser les principales entraves, sur tous types de territoire. Ces cartographies sont proposées dans le cadre de projets d’aménagement du territoire. ORFeH : une base de données des ouvrages pouvant permettre le passage de la faune : Une base de données, créée dans le cadre du projet, recense les ouvrages routiers, ferroviaires ou hydrauliques présents sur les réseaux en Midi-Pyrénées. Ces ouvrages peuvent, s’ils disposent des caractéristiques adéquates, être utilisés par certaines espèces pour franchir les infrastructures de transports. Cette base de données est également proposée dans le cadre de projets d’aménagement du territoire. Des outils d’évaluation de la fonctionnalité écologique et de l’impact des réseaux : Des travaux réalisés avec l’aides des Fédérations des Chasseurs permettent de compléter la connaissance sur l’utilisation potentielle par la faune de certains des ouvrages recensés dans ORFeH. Par ailleurs, grâce à la participation des partenaires du projet, un observatoire de la mortalité routière de faune a été constitué. Cette plateforme en ligne regroupe les données d’inventaires des différentes structures partenaires du projet, réalisés par des protocoles et des outils internes aux structures ou bien à l’aide du protocole et des outils mis en place dans le cadre du projet. Cette plateforme permet à ces structures de prendre connaissance de l’ensemble des collisions enregistrées en Midi-Pyrénées.

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité