Ce dispositif instauré par la loi en 2019 est financé par les chasseurs à hauteur de 5 euros par chasseur ainsi que par l’État à hauteur de 10 euros par chasseur. C’est l’Office Français de la Biodiversité (OFB) qui instruit les dossiers.

Une nouvelle convention signée en décembre 2021 apporte de la pérennité au dispositif pour 5 années supplémentaires.

Suite à la mise en place opérationnelle du dispositif éco-contribution en 2020 ce sont, au total, près de de 500 projets en faveur de la biodiversité pour une valeur de 40 millions d’euros qui sont aujourd’hui validés dans le cadre d’une gouvernance stricte.

Une nouvelle convention signée en décembre 2021 apporte de la pérennité au dispositif pour 5 années supplémentaires. Une très bonne nouvelle pour la biodiversité !  C’est aussi une véritable reconnaissance du travail effectué par le réseau chasse au service de la nature.

Cette convention rend possible la création de projets en réponse à des problématiques sanitaires. De plus, elle créé un principe « d’opérations collectives ». Pour certains types de projets, cela consiste à garantir une coordination et une homogénéité d’actions afin de faciliter leur mise en œuvre auprès des Fédérations des chasseurs.

L’application de cette nouvelle convention vient de démarrer avec à la clé un dépôt de plus de 6 millions d’euros de projets à l’OFB en février.

Découvrez aussi