Qui l’eut cru ? Près de 380 000 participants ont été comptabilisés ce samedi 12 juin, à la première manifestation virtuelle rurale organisée par la FNC avec ses amis ruraux, agriculteurs et pêcheurs, sans compter d’autres acteurs de la ruralité qui se sont massivement connectés.

A ce jour, plus de 15 000 revendications ont été écrites par tous ceux qui veulent être entendus

Notre mot d’ordre : « Laissez respirer les ruraux ! » a fédéré bien au-delà des seuls acteurs de la ruralité. Preuve que la ruralité n’est pas seulement définie par une zone géographique mais est un art de vivre et un état d’esprit.

La voix des 30 % des Français qui habitent à la campagne et de tous ceux qui partagent notre identité rurale s’est exprimée avec force. Près de 50 messages par minutes ont été postés sur la plateforme qui reste accessible jusqu’au 27 juin.

A ce jour, plus de 15 000 revendications y ont été écrites par tous ceux qui veulent être entendus car ils se sentent souvent incompris, stigmatisés, voire considérés comme des citoyens de seconde zone. Ces « oubliés » considèrent que « l’écologie ne doit pas opposer les citadins et les ruraux » car « il y a de la place pour tout le monde » et appellent à la « tolérance » et au « respect ». Nous sommes des « écologiques » revendiquent-ils.

Découvrez aussi