L’OFB a recensé, durant la saison dernière, 80 accidents de chasse au total dont 7 mortels. 6 d'entre eux étaient chasseurs. Même si ces chiffres sont les plus bas enregistrés depuis 20 ans, chaque décès est évidemment un drame terrible pour les proches et le monde de la chasse. Dans la droite ligne de ce qui est constaté depuis ces 20 dernières années, les victimes sont d’abord des chasseurs (86%).

Depuis 20 ans, 86% des victimes d'accident de chasse sont chasseurs.

Forte de cette réelle prise de conscience des enjeux de sécurité, tant pour les chasseurs que pour les autres utilisateurs de la nature, la FNC est à l’origine de la publication de l’arrêté du 5 octobre 2020. Ce texte de loi renforce encore l’identification des chasseurs en tenue orange et la signalisation des actions de chasse par des panneaux. A la demande de la FNC, cet arrêté rend aussi obligatoire la remise à niveau de tous les chasseurs, tous les dix ans, sur les questions liées à la sécurité. Ces formations ont commencé malgré les perturbations liées à la pandémie de covid.

Alors que la saison de chasse 2020/2021 s’est déroulée dans un contexte particulier de crise sanitaire et de confinements, rappelons que la chasse aux grands gibiers – dans le cadre de la régulation de ces populations qui est une mission de service public –  a logiquement bénéficié de dérogations. La pression de la chasse au grand gibier est comparable à celle des saisons précédentes (Ce mode de chasse reste hélas majoritairement celui qui entraine le plus d’accidents. La saison 2020/2021 ne peut donc être considérée comme à part et s’inscrit pleinement dans l’évolution statistique baissière du nombre d’accidents enregistrés depuis 20 ans.

Pour Willy Schraen, président de la FNC : « Un accident, quel que soit sa gravité, est toujours un accident de trop. Beaucoup peuvent être évités en respectant à la lettre les consignes de sécurité du côté des chasseurs mais aussi des autres utilisateurs de la nature. La sécurité à la chasse est de notre responsabilité individuelle mais elle est aussi collective. Nous en sommes tous les garants. Certains accidents de chasse sont à mes yeux plus proches d’un homicide que d’autre chose. C’est inacceptable. C’est pourquoi, la réforme de la chasse de juillet 2019 que nous avons initiée, intègre dans son arrêté du 5 octobre 2020, un volet sécurité qui consiste notamment en une remise à niveau obligatoire pour tous les chasseurs, tous les 10 ans. Il nous faut aussi mieux communiquer et informer en amont la population, au sujet des périodes de chasse. C’est ce que nous faisons de manière très concrète sur le terrain avec des résultats incontestables ».

Un accident, quel que soit sa gravité, est toujours un accident de trop. Beaucoup peuvent être évités en respectant à la lettre les consignes de sécurité du côté des chasseurs mais aussi des autres utilisateurs de la nature. La sécurité à la chasse est de notre responsabilité individuelle mais elle est aussi collective. Nous en sommes tous les garants.
Willy Schraen, Président de la FNC
Découvrez aussi