7 projets locaux de valorisation du gibier ont donc été initiés ou confortés ces derniers mois dans les principales régions de chasse dans le cadre d’un projet retenu en 2018 par le programme de Mobilisation collective pour le développement rural (MDCR), cofinancé notamment par des fonds européens (FEADER). Porté par la FNC et ses partenaires, le projet venaison vise à coordonner les actions de ces différents acteurs pour que la viande de gibier soit valorisée dans les territoires.

"Notre projet est de remettre dans l’assiette des Français cette viande de gibier de nos terroirs"

« Notre projet est de remettre dans l’assiette des Français cette viande de gibier de nos terroirs » souligne le président de la FNC, Willy Schraen. En effet, la venaison en France est dans une situation paradoxale. La population de grand gibier a été multipliée par 10 en 40 ans. Dans le même temps, la France importe plus de 90% de sa viande de gibier de l’Union européenne et même d’Australie ou des États-Unis. La transformation et la commercialisation de la venaison pour les consommateurs souffre en France du manque d’ateliers de découpe agréés dans les territoires ruraux mais aussi de la lourdeur administrative et vétérinaire alors que des camions de viandes de sangliers, provenant des pays de l’Est, entrent facilement en France sans exigence de traçabilité.

Alors que la population de grand gibier a été multipliée par 10 en 40 ans, la France importe plus de 90% de sa viande de gibier.
Jean-Matthieu Gonnet, Chargé de mission « venaison »

Depuis trois ans, les animateurs du projet travaillent prioritairement à consolider des filières déjà existantes. C’est le cas dans les Pyrénées où plusieurs acteurs alimentaires locaux se sont fédérés derrière une déclinaison régionale de la marque « Gibier de chasse-Chasseurs de France ». La création d’un atelier communal de traitement pour limiter les transports est à l’étude ainsi que le lancement d’une gamme de produits « été » pour désaisonnaliser la consommation de la viande de gibier. En Haute-Savoie, la fédération départementale des chasseurs devrait ouvrir à Annecy un atelier destiné à valoriser le gibier local auprès des restaurateurs. Des projets comparables sont à l’étude en Centre-Val de Loire, Aveyron-Lozère, dans les Vosges ou encore en Baie de Somme.

Les partenaires du projet

Découvrez aussi