Le réseau associatif de la chasse se mobilise en faveur de la biodiversité au travers d’actions de terrain concrètes comme des restaurations de zones humides, des plantations de haies, des couverts d’intérêts faunistiques et floristiques ou encore des systèmes anti-collisions pour la faune sauvage sur le bord des routes.

Vous pouvez retrouvez l’ensemble des actions menées par les fédérations de chasseurs sur la carte ci-dessous qui présentent à la fois les projets issus du dispositif éco-contribution mais aussi tous les autres.

Diversification des couverts d’intérêt faunistique et floristique en milieu agricole pour améliorer l’accueil de la faune sauvage

Les Fédérations des Chasseurs de Bourgogne-Franche-Comté mettent en œuvre un programme pluriannuel de diversification des couverts et éléments semi-naturels du paysage. Ces actions sont bénéfiques à la biodiversité et en particulier favorables à l’alimentation et la reproduction de la faune sauvage et aux pollinisateurs. Elles sont réalisées avec le soutien de l’OFB (fonds Eco-contribution) et de la FNC (fonds Chasseurs).

 

Ce projet comprend la contractualisation d’implantation de couverts mais aussi la délivrance de conseils et la réalisation de suivis de la part des FDC. Initialement déployé sur les départements 21, 25, 39, 58, et 89, il se déploie progressivement sur l’ensemble de la région (les actions 39 se réalisant dorénavant dans le cadre du projet « limitation de mortalité de la faune sauvage »). Depuis la deuxième tranche les départements du 70 et du 71 sont venus intégrés le projet et ainsi l’intégralité de la région est couverte.

 

En 2020/2021, ce sont ainsi près de 1 644 ha de couverts favorables à la faune sauvage qui ont été semés en partenariat avec plus de 224 agriculteurs et 140 détenteurs de droits de chasse sur près de 205 communes: intercultures labellisées Agrifaune ou intercultures diversifiées similaires (75% des couverts visés), jachères environnementales faune sauvage, cultures environnement-faune sauvage, couverts herbacés, jachères mellifères, couverts intercalaires en grande culture, bords de champs favorables à la faune sauvage; mais aussi préservation de chaumes. Ponctuellement, des pratiques favorables à la nidification d’oiseaux prairiaux ont été contractualisées, ainsi que de la restauration de haies.

Localement, l’implantation d’intercultures Agrifaune s’est faite en partenariat avec la coopérative Bourgogne du Sud, partenaire historique du programme d’expérimentation-diffusion « Agrifaune ». De plus, la FDC 25 a initié un protocole expérimental d’évaluation de l’intérêt de couverts mellifères via l’instrumentation de ruches, en partenariat avec l’Association de Développement Apicole de Bourgogne-Franche-Comté. Cette action a été reconduite en 2021/2022 et a également été déployée dans le Jura, en Haute Saône et sur le Territoire de Belfort. 

 

En 2021/2022, ce projet ambitieux a été déployé plus largement sur la région avec notamment l’ouverture à la Saône-et-Loire et au département de la Haute-Saône avec un objectif de plus de 3800 ha de diversification de couverts! L’augmentation des objectifs de cette année, avec des actions concrètes, faisant l’objet de visites-conseils, d’accompagnements, de contractualisations et de contrôles a permis de semer près de 6 087 ha de couverts favorables à la faune sauvage (soit 5 391 ha avec aménagements réalisés et au moins 696.3 ha de bonne pratiques mise en œuvre) en partenariat avec plus de 467 agriculteurs et 324 détenteurs de droits de chasse sur près de 353 communes. De plus, les FDC 70 et 90 ont  rejoint la FDC 25 et l’Association de Développement Apicole de Bourgogne-Franche-Comté, dans leur action de suivi de parcelles d’interculture sur le plan agricole, faunistique et apicole, et de diffusion des bonnes pratiques aux agriculteurs. L’ADA BFC a également été sollicité par les FDC 25,70,89 et 90 pour valider l’intérêt des mélanges d’intérêt faunistiques et mellifères proposés.

 

Après la montée en puissance du dispositif à l’échelle régionale entre les tranche 1 et 2, l’objectif pour l’année 2022/2023, est :

  • de conforter l’ambition du projet en terme de surfaces et des nombre de volontaires (objectifs de plus de 480 volontaires touchés et 3 850 ha couverts),
  • de poursuivre l’apport de conseils et l’accompagnement à la mise en place d’aménagements,
  • réaliser l’animation et la communication nécessaire auprès des agriculteurs, détenteurs de droits de chasse, collectivités et autres partenaires agricoles et apicoles.

De plus, les départements du 25, 70 et 90 poursuivent leur action de suivi de parcelles d’interculture sur le plan agricole, faunistique et apicole, et de diffusion des bonnes pratiques aux agriculteur.

En parallèle de ce suivi, les départements du 25, 70, 90, rejoint par le département 89, ont pour objectif l’augmentation de l’intérêt des couverts implantés en collaboration avec l’ADABFC : pour avis et propositions d’évolution des couverts vers un meilleur intérêt mellifère, afin d’affiner  l’implantation des couvert en augmentant proportionnellement des surfaces de couverts mellifères et des intercultures (plus large spectre) et en diminuant des surfaces de couverts en cultures faune sauvage.

 

Les résultats de ces suivis sont partagé avec le Groupe Technique National Agrifaune « Entre cultures », à l’origine des protocoles de suivis mis en œuvre.

 

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité