2 programmes pour agir
au quotidien

La nature est l’ADN des chasseurs, ils se sont dotés de programmes collaboratifs pour agir au service de l’environnement, quantifier leurs actions, les faire connaître et profiter d’un échange d’expérience.

L’application Cyn’action biodiv, lancée en 2016, a fait les preuves de son utilité. Elle permet à tout un chacun de savoir ce qu’il se passe de positif au service de la biodiversité à côté de chez lui, par l’implication directe des chasseurs.

Le dispositif « éco-contribution » créé par la loi chasse de juillet 2019 est une dotation obligatoire des chasseurs assortie à un soutien de l’Etat dans le but de financer la mise en œuvre d’actions concrètes, proposées par les fédérations de chasseurs au service de la biodiversité. Ces projets sélectionnés sur dossiers sont évalués tout au long de leur mise en œuvre en toute transparence.

Retour d’expériences des FDC de Nouvelle-Aquitaine en matière de gestion des milieux naturels pour préserver la biodiversité ordinaire et vulgarisation auprès des gestionnaires d’espaces naturels

Les fédérations des chasseurs constatent depuis de nombreuses années, constatant la régression de la biodiveresitéles Fédérations Départementales des Chasseurs de Nouvelle-Aquitaine mènent des

Les structures associatives de chasse et les chasseurs de Nouvelle Aquitaine, sont présents quotidiennement sur les territoires ruraux. Ils constituent un réseau d’observateurs de l’état des milieux naturels et de sentinelles de la nature. Les chasseurs ont été parmi les premiers citoyens à constater et déplorer la destruction des milieux naturels, la dégradation des milieux humides, le déclin des oiseaux et des insectes… Leurs connaissances et constations sont aujourd’hui partagées avec les gestionnaires des espaces naturels et le monde scientifique.

A leur échelon d’intervention les fédérations des chasseurs de Nouvelle Aquitaine s’investissent pour la conservation de la trame écologique par le maintien & implantation:

– de noyaux de biodiversité sur les exploitations: habitats naturels, linéaires, non productifs, bosquets, zones humides, mares,  zones de lisières…

de haies environnementales et de reconstitution du bocage  (composante herbacé à arbustive)

– maintien & implantation de bandes enherbées favorisant les messicoles des champs

– maintien & implantation de jachères,  de jachères mellifères, de cultures fixant l’azote (type CIPAN), de  cultures faunistiques et environnementales  fournissant alimentation, refuge et site de reproduction à la faune sauvage

– maintien & implantation de  cultures faunistiques et environnementales fournissant alimentation, refuge et site de reproduction à la faune sauvage.

En 2019, ce sont 5 800 hectares de surface dédiée à la biodiversité et plus de 46 km de linéaire sur le territoire de la Nouvelle-Aquitain qui ont été reconstitués.

Métropole
Toutes nos actions pour la biodiversité