Aussi appelées "chasse individuelles" ou "chasses silencieuses", l'approche et l'affût se pratiquent en solitaire et se doivent de déranger le moins possible la faune environnante.

Histoire de la chasse à l'approche et à l'affût

Les chasseurs-cueilleurs pré-historiques pratiquaient déjà la chasse à l’approche car leurs armes (arc ou sagaie) ne permettaient de tuer qu’à faible distance. Gaston Phoebus et Henri de Ferrières ont ensuite décrit cette technique de prélèvement dans leurs traités datant du Moyen-Âge.

Bien que très similaires, la chasse à l’approche et à l’affût comportent quelques différences :

  • La chasse à l’approche

Elle consiste en une marche lente et silencieuse, accompagnée de fréquents arrêts pour regarder et écouter. Il s’agit « de s’insinuer dans la vie sauvage sans être senti, vu ou entendu » ; comme le précise l’ANCGG.
L’approche n’est pas une promenade car le chasseur doit avoir tous ses sens aux aguets et faire preuve d’une grande concentration. Marcher contre la direction du vent est essentiel et l’utilisation du relief et de la végétation permet de se fondre dans le paysage.

  • La chasse à l’affût

C’est une méthode de chasse statique : le chasseur attend le passage du gibier, posté au sol ou dans un mirador. Une totale discrétion est de mise, comme pour l’approche.

chevreuil femelle chevrette dans un champs rose

Règles de chasse à l'approche et l'affût

La chasse à l’approche ou l’affût sont des chasses très peu stressantes pour les animaux et la nature. Elles doivent respecter certaines règles strictes.

La chasse à l’approche et à l’affût se pratiquent sur différentes espèces chassables et durant trois grandes périodes entre le 1er juin et le 28 février :

chevreuils dans un champs chasse à l'approche

Pratique et éthique de l'approche et de l'affût

La chasse à l’approche ou à l’affût se pratique seul ou avec son chien, généralement à l’aube ou au crépuscule (environ 1h avant le lever ou le coucher du soleil).

Il n’est pas permis de rabattre le gibier. Si plusieurs chasseurs se trouvent sur le même lieu de chasse, ils doivent se tenir à plus de 500 mètres l’un de l’autre et chasser de façon indépendante et discrète.

Les armes de chasse les plus souvent utilisées pour la chasse à l’approche et à l’affût sont la carabine (avec des munitions d’un calibre adapté au gibier chassé) et l’arc de chasse (traditionnel ou à poulies).

Avant de tirer, le chasseur doit s’assurer, comme pour tous les modes de chasse, que son tir est sécurisé. Plus de détails sur notre page dédiée : « Chasser en sécurité ».

Pour la chasse à l’approche ou à l’affût, le tir doit être « propre » et ciblé dans une zone vitale de l’animal. Les conditions à remplir pour tirer une balle propre sont :

  • L’animal doit être arrêté
  • Il doit être de profil
  • Aucun obstacle ne doit s’interposer entre l’animal et le chasseur.

Après le tir, deux cas de figure peuvent se présenter, le chasseur doit se comporter en conséquence :

Découvrez aussi